Rédacteur web, un métier à part entière

Malgré la tendance actuelle, devenir rédacteur web ou copywriter n’est pas donné à tout le monde. En effet, on pourrait facilement croire qu’il suffit de savoir écrire correctement pour en faire un métier rentable. Or, en réalité, c’est beaucoup plus compliqué et difficile qu’il n’y parait. Je vous explique pourquoi.

Ecrire pour le net ? Attention ! N’est pas Rédacteur web qui veut !

Au-delà des apparences, internet n’est pas seulement une vitrine où chacun s’auto-satisfait ou se lâche… Derrière chaque page affichée sur votre ordinateur, tablette ou portable, il y a forcément quelqu’un qui rédige du contenu, met en ligne des images légendées (ou pas) et applique les règles du référencement naturel exigé par Google et les moteurs de recherche.

En d’autres termes, cela signifie que du texte a été inséré en HTLM (Hyper Text Markup Language), un code de balisage générant une page web plus pratique à visualiser et à lire par les internautes.

Par conséquent, la meilleure façon de devenir rédacteur web, c’est encore de suivre une bonne formation qui vous permettra une remise à niveau pour les rédacteurs confirmés ou un excellent apprentissage pour ceux qui débutent dans ce métier.

Des formations en Rédaction Web à trier sur le volet

Cependant, nombreux sont ceux ou celles sur le net qui prétendent avoir la meilleure formation sur le sujet à vous proposer. Attention toutefois à ne pas tomber dans des pièges mirobolants où vous n’apprendrez rien ou pas grand-chose, faute de prestations de qualité.

Pour en avoir moi-même testé certaines d’entre-elles (dans le but de me perfectionner davantage), je me suis entendue dire à ma grande surprise : « Votre texte d’essai ne mérite même pas 0.02 cts du mot ! » alors que je suis Rédactrice Web SEO 5 étoiles professionnelle et qu’à priori, mes clients sont tout-à-fait satisfaits de mes services et prestations jusqu’à présent.

Des articles tests souvent revus à la baisse

Non seulement, le résultat du test m’indiquait que j’avais fait plein de fautes d’orthographe (bien qu’il n’y en ait pas une seule après moult vérifications auparavant !) mais surtout, j’ai vite compris que c’était leur façon à eux de justifier leurs prix exorbitants, m’assurant tout de même de devenir riche, (voire très riche), grâce à leurs cours et accès fichier clients.

D’autre part, méfiez-vous également de certaines plateformes de rédaction qui gardent gratuitement votre article test pour le publier sur leur site ou qui sous-estiment vos compétences rédactionnelles pour moins vous payer par la suite.

Pour la petite anecdote : sans eux, je ne suis toujours pas millionnaire mais je paye tout de même des impôts et des charges en tant que freelance… Autrement dit, en essayant de dévaloriser mon travail, ils n’ont fait qu’accentuer ma motivation pour ce métier passionnant que je pratique avec honnêteté et professionnalisme, à des tarifs très respectables.

Les 3 points essentiels pour devenir rédacteur web

Toujours est-il que si vous voulez devenir un bon créateur de contenus web, il vous faudra tenir compte de certains paramètres avant de vous lancer dans cette merveilleuse aventure.

Voici donc 3 bonnes raisons pourquoi savoir juste écrire ne suffit pas à devenir un rédacteur web professionnel.

1 – Connaître et comprendre le langage informatique

Le premier point non négligeable est celui de votre expérience en matière de développement informatique. En effet, si vous ne connaissez absolument rien au langage codé, il vous sera extrêmement difficile de comprendre les demandes de vos clients ou de respecter leurs briefs parfois inexistants.

Pour exemple : lorsqu’il faut insérer un H1 suivi de deux ou trois H2 avec des sous-titres dans les différents paragraphes… Savez-vous de quoi il s’agit concrètement ? Ou encore quand on vous réclamera un titre à longue traîne , pouvez-vous en créer un et à quoi est-il destiné exactement ?

De même, si on vous requiert du SEO (Search Engine Optimise) dans votre article… Cela vous parle ? Vous savez ce que c’est ?

Bref ! Si la réponse est oui, vous avez certainement déjà quelques notions dans la rédaction de contenus. Mais si c’est le non qui l’emporte, il vous est fortement recommandé dans ce cas-là, d’envisager de vous donner les moyens indispensables pour devenir un bon Rédacteur ou une bonne Rédactrice Web professionnels.

2 – Une orthographe et une langue parfaitement bien maîtrisées

Et si vous pensez que cela suffit, il n’en est rien pour autant. Deuxième point important : l’écriture en elle-même.

Certes, depuis tout petit, vous avez un don pour la rédaction. Vos dissertations à l’école faisaient de vous le premier de la classe et vos proches s’extasient encore aujourd’hui avec beaucoup d’enthousiasme, à l’écoute de vos histoires, poèmes ou chansons.

Néanmoins, si vos textes sont remplis de fautes d’orthographe, de grammaire ou de syntaxe, vos mots n’auront jamais de réel impact sur le lecteur. Sans oublier la sémantique d’un article qui consiste à partager et à structurer de façon intelligente certaines métadonnées et leur donner ainsi un sens plus large. Plus clairement, il faut savoir utiliser des synonymes ou des expressions qui viendront étayer vos propos et les enrichir.

On ne peut par conséquent s’auto-proclamer rédacteur web sans avoir une maîtrise parfaite de la langue dans laquelle on rédige. Et pour cause ! Fléau des temps modernes, les jeunes (et les moins jeunes d’ailleurs aussi), ne savent plus écrire correctement. Pour preuve, il suffit de parcourir un CV ou une lettre de motivation pour réaliser à quel point la langue française s’appauvrit de jour en jour.

3 – Un état d’esprit toujours en éveil, dynamique et curieux

En abordant ce troisième point, on peut effectivement se demander ce qu’il manque encore pour se lancer enfin dans l’aventure. Car après tout, peut-être que les deux points abordés précédemment suffisent amplement, non ?

En réalité, tout dépend des objectifs que vous vous êtes fixés.

Si certains se cantonnent à écrire pour des plateformes de rédaction qui les rémunèrent à coups de lance-pierres (et nous autres rédacteurs web confirmés, sommes tous passés par là au début), il est aussi important de garder à l’esprit quelles sont vos ambitions dans ce futur métier.

Pour cela, lorsqu’il est question des qualités d’un bon rédacteur web, la curiosité devrait en être la première. Grâce à elle, non seulement vous aurez une culture générale approfondie mais aussi un esprit de synthèse ou d’analyse qui vous facilitera par la suite, toute tâche rédactionnelle.

Un rédacteur web ne doit pas rester sur ses acquis

J’entends par là qu’il est hors de question de vivre sur vos acquis et de ne pas essayer d’aller toujours plus loin dans les connaissances tout en vous documentant. N’oubliez pas que le propre même d’un bon rédacteur consiste à savoir écrire sur tous les sujets, bien entendu.

En revanche, il vous faudra travailler encore et encore afin d’acquérir une certaine rapidité d’exécution. Plus on écrit, plus les mots viennent sous vos doigts. D’ailleurs, le proverbe le dit fort bien : « c’est l’entraînement qui fait le champion. »

D’autant plus que cette technique reste valable pour tout le reste également. Si vous êtes réactif, exigeant avec vous-même, autonome, débrouillard, sérieux et courageux…

Savoir manier les verbes et les mots sera sans nul doute un plus pour votre carrière professionnelle mais seuls ceux ou celles qui l’ont compris rapidement, pourront alors les utiliser pour en faire un métier passionnant et toujours d’actualité.

Rédacteur Web est incontestablement un métier honorifique et valorisant si l’on s’en donne la peine et les moyens. Sauf que n’est pas Rédacteur Web qui veut !

Article proposé par l’une de nos rédactrices partenaires, retrouvez sa présentation sur cette page : Marie Da Cruz

7 commentaires sur “Rédacteur web, un métier à part entière

  1. Super article ! En effet, le métier de rédacteur web requiert beaucoup de polyvalence entre culture digitale et maîtrise de la langue française sans oublier le volet commercial de l’activité . C’est sans doute sur ce dernier point que le métier réserve certaines difficultés : il faut prospecter pour éviter les plateformes qui imposent leur bas prix (un peu comme Booking pour les hôteliers !) et travailler au maximum en direct avec le client. Mais quelle aventure formidable de vivre de sa passion : l’écriture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut